Rocket

-Décembre 2017-
Un très court métrage réalisé en 5 jours dans le cadre d’un workshop avec l’artiste plasticienne Gillian Brett, à l’ESAP de Monaco.

Pour voir la vidéo, tu peux cliquer ici.

« Si les objets étaient des mots, comment les articulerais-tu ? »

Voilà le sujet du workshop. Raconter une histoire à partir d’objets personnels et de récupération. C’était pas trop difficile de trouver de la matière : mes placards sont remplis de pièces détachées et autres trésors collectés fil des années.

img_5198-copie-e1525728452789.jpg

J’ai très vite eu envie de tout rassembler en un décor d’atelier dans lequel des objets sont transformés et prennent progressivement vie. Pour cela, j’ai retrouvé une technique d’animation qui m’est très chère car je l’ai pas mal expérimentée au collège/lycée : le stop motion. Alors… qu’est-ce que c’est-y que ça ? Le stop motion consiste à prendre plusieurs photos en bougeant légèrement le sujet à chaque prise afin de créer du mouvement lorsqu’elles sont lues à la suite.

Stop motion

Voilà par exemple les éléments principaux que j’ai utilisés pour les scènes animées :
-des pièces détachées (qui proviennent d’un caméscope dont il ne reste plus grand chose actuellement)
-du scotch pour fixer le tout (on fait avec ce qu’on a…)
-un trépied pour que le cadre reste le même à chaque prise (sinon, crois-moi, ça donne mal à la tête…)
-un appareil photo (évidemment)
-et surtout, de la patience !

IMG_5161 copie

Ensuite, il a fallu mettre en place le décor (qui est en fait touuut petit !). Ici encore, on voit à quel point le bricolage a une place importante dans mon travail. Un détail qui ne trompe pas : le néon qui éclaire la table, délicatement accroché par des serre-joints… sur un escabeau.
Autre technique utilisée pour cette vidéo : l’incrustation sur fond bleu. Il était là, je me suis dit que ça pouvait être pratique pour amplifier le sentiment de bazar et d’accumulation. Comme je n’avais pas non plus des objets très imposants, je ne pouvais pas recréer un décor taille réelle d’atelier. J’ai donc incrusté la première image que tu as croisé dans cet article à savoir un étalage d’objets divers, pour faire comme un mur où ils auraient été accrochés. Le résultat n’est pas foufou mais l’idée est là et les deux plans inscrustés sont très courts, dooonc on va dire que ça passe.

IMG_5163 copie

Enfin, il était temps de tourner ! J’étais seule sur ce projet, du coup j’ai du assumer le rôle de la hackeuse de petite voiture pour enfants… et les gros plans sur ma tronche :’)

Plus sérieusement, c’était un super projet ! J’ai adoré imaginer cette histoire, construire la machine à faire « décoller » la voiture (qui marche vraiment !), et réaliser tout le travail d’animation, d’incrustation, de montage, d’étalonnage… Le tout avec le soutien de Gillian Brett et les conseils de mes professeurs. Merci à eux, c’était vraiment une belle expérience !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s